Partagez | 
 

 Summertime Sadness ▬ Sujet libre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
The one that went wrong ~
avatar

Léonora L.-Bradford
The one that went wrong ~

ϟ ANNÉE D'ÉTUDE/METIER : Propriétaire d'un café sur le Chemin de Traverse
ϟ SANG : Pur
ϟ OU ES-TU ? : Dans les rues de Londres
ϟ HUMEUR : Joyeuse

ϟ MESSAGES : 2257
ϟ RÉPUTATION : 59



MessageSujet: Summertime Sadness ▬ Sujet libre Mer 25 Déc - 13:14


I got that summertime, summertime sadness ♪
Summertime Sadness - Lana Del Rey
Cela faisait des années qu'elle n'avait pas posé les pieds ici. L'endroit n'avait pas changé. Grand, majestueux, époustouflant. Elle ferma les yeux et pris une profonde inspiration. L'espace d'un instant, elle était redevenue cette jeune fille de seize ans, heureuse et pleine de vie. C'était bien avant la guerre, elle sortait avec Alec depuis près de deux ans, ses amis étaient à ses côtés, elle était heureuse. Elle expira et rouvrit les yeux. Retour à la réalité ; elle avait terminé ses études depuis des années, était mariée et propriétaire de café. Son bonheur passé semblait l'avoir quitté depuis bien longtemps.

Elle se remit en marche et arriva bien vite jusqu'au château. Les lieux étaient presque vides. Elle passa par l'entrée immense et impressionnante -par Merlin, tous les souvenirs qu'elle avait de cet endroit- puis monta bien vite les escaliers pour retrouver Aaron Grey, qui avait quelques dossiers à lui donner. Quelques heures plus tôt, l'époux de Léonora, Alec, qui travaillait dans le Département de l'Education Magique, s'était plaint de la tonne de boulot sous laquelle il croulait, et elle, qui voulait apaiser les tensions dans leurs mariage, s'était proposé de l'aider. Sa tâche avait donc été de retrouver le Directeur de Poudlard pour retirer quelques dossiers qu'Alec devait étudier.

La rencontre fut brève, et Léonora ressortie bien vite du château, non sans avoir flâné un peu dans les couloirs. Lorsqu'elle passa la lourde porte principale, elle se retrouva face à ce paysage majestueux qu'elle avait tant de fois contemplé, mais qui avait perdu de son effet lorsqu'elle étudiait encore ici. Elle redécouvrait les lieux avec des yeux d'enfant, submergée par cette beauté et par la nostalgie.

Il était tard, le soleil se couchait au loin et se reflétait sur le lac dans des nuances d'oranges et de roses. Elle se sentait attiré, irrésistiblement. La belle regarda à sa gauche, à sa droite et, n'y voyant personne, décida de s'enfoncer un peu plus dans le parc et de retrouver un endroit où elle aimait se posait seule ou avec des amis lorsqu'elle était plus jeune. C'était plus en hauteur, dans un endroit intime, caché derrière de gros buissons, mais qui offrait pourtant une vue éblouissante sur le lac et la vallée. Elle retrouva vite son chemin et s'installa confortablement, le regard fixé sur le paysage et la tête dans les nuages.
Il lui fallut un certain temps pour entendre les bruits de pas qui s'approchaient d'elle.
Edit d'Emily: 406 mots → plus de 350 mots = 20pts


Gotta be down because I want it all. It started out with a kiss, how did it end up like this. It was only a kiss, it was only a kiss ..

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://sorbet-citron.forumactif.org
Professeur de Métamorphose
avatar

Alethea D. Nightingal
Professeur de Métamorphose

ϟ ANNÉE D'ÉTUDE/METIER : Professeur de Métamorphoses
ϟ SANG : Pur
ϟ OU ES-TU ? : Poudlard
ϟ HUMEUR : Froide

ϟ MESSAGES : 141
ϟ RÉPUTATION : 0



MessageSujet: Re: Summertime Sadness ▬ Sujet libre Lun 3 Mar - 22:28

Le repas n’allait pas tarder à être servi mais Alethea ne ressentait pas le besoin de manger ce soir là. Emmitouflée dans un plaide, elle corrigeait les dernières copies de Métamorphoses qui lui restait. Celle-ci méritait un Optimal, note qu’elle n’avait plus l’habitude de mettre. Les élèves riches ne faisaient plus rien, ils étaient tous confortés dans leur position de fils à papa et ainsi n’avait plus la nécessité de travailler dur à l’école puisque leur futur était assuré par les biens de leurs parents. Ils étaient né la tête dans la soie de leur draps et reposait majestueusement les fesses posées sur un tas d’or massif. Ridicule et écœurant, songea la brune. Une migraine de tous les diables lui prit soudain la tête. La journée avait été dure. Il y a peu elle était revenu de la réception au manoir des Grey et l’euphorie de cette renaissance de la Résistance était bien vite passée ici à Poudlard. Elle n’avait eu qu’un faible écho. Il y avait bien entendu cette perspective d’une petite résistance qui se formait dans l’ombre ici même, mais Alethea savait qu’Astoria aurait du mal à rallier un nombre maximum de gens à sa cause. Les Né-Moldus ne préoccupaient plus qu’un infime groupe de la population. Elle soupira encore une fois et lâcha sa plume, tachant le bureau de bois lustré. Tant pis, elle finirait ceci dans la nuit. Il fallait qu’elle prenne l’air sans plus attendre.

Le marbre froid des escaliers sur ces mains lui procura une sensation de rafraîchissement, mais il lui fallait plus. Le front fiévreux, elle sortit par la grande porte de chêne, encore ouverte à cette heure pour laisser les retardataires arriver à l’heure au repas. Elle irait chercher un casse croûte en cuisine en revenant. Ces collègues se passeraient de sa présence pour cette fois. Elle n’était pas d’humeur revoir Aaron pour le moment et encore moins d’affronter le regard de Daniel.

Marchant d’un pas tranquille elle s’emplit les poumons de l’air frais du soir. Que c’était agréable de se sentir libre, même si au fond elle savait bien qu’ici entre ces murs elle était leur prisonnière. Après quelques années le double rôle d’Alethea au sein du château n’avait pas encore été compris de tous, mais elle savait pertinemment qu’elle était soupçonnée et observée. Il était difficile pour elle en ce moment de prendre contact avec la Résistance.

Alors qu’elle regardait au loin, elle remarqua une femme, trop âgée pour être une élève mais qui ne semblait pas non plus appartenir au personnel ou au corps professoral. Elle se décida à la suivre. Cette dernière lui était familière et bien vite à sa longue et belle chevelure blonde, Alethea comprit qu’il s’agissait de Léonora Bradford, celle qui tenait le café où avait lieu les réunions de la Résistance. Lux la connaissait et lui faisait confiance, mais pour Alethea c’était une autre paire de manche. Que venait faire ici cette femme ? Alethea ne parvenait pas à déterminer à quel camp elle appartenait en vérité… Elle s’avança discrètement derrière elle, et quand enfin la blonde sembla confortablement installée dans sa position, à admirer le Lac Noir, elle s’éclairci la gorge et lui demanda d’un ironique et peu avenant :

« Nostalgique de vos années d’école Mrs. Bradford ? »

Léonora devait l’avoir déjà vu aussi mais les deux femmes n’entretenaient qu’une relation de pure courtoisie. Alethea se félicita de l’avoir suivit, peut-être qu’ici à ‘abris des regards de la société, Léonora lui livrerai enfin ses véritables idéaux ?

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
 

Summertime Sadness ▬ Sujet libre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» summertime sadness, le 01/JUILLET à 05h20
» La pluie tombe [Libre au Clan]
» Règles de la section
» Sujet libre - Quand s'amuser rime avec tuer
» L'Atelier de Cinéma [Sujet Libre]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ϟ Sorbet Citron  :: Les extérieurs :: Le Parc :: Parc-