Partagez | 
 

 Somebody that I used to know ▬ Lyov & Léonora

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
The one that went wrong ~
avatar

Léonora L.-Bradford
The one that went wrong ~

ϟ ANNÉE D'ÉTUDE/METIER : Propriétaire d'un café sur le Chemin de Traverse
ϟ SANG : Pur
ϟ OU ES-TU ? : Dans les rues de Londres
ϟ HUMEUR : Joyeuse

ϟ MESSAGES : 2257
ϟ RÉPUTATION : 59



MessageSujet: Somebody that I used to know ▬ Lyov & Léonora Lun 3 Mar - 10:02

Elle sortit de son café, saluant les serveurs qui y étaient encore, et s'engouffra dans le flot dense de sorcier qui traversaient le Chemin de Traverse. C'était tôt dans l'après-midi, et tandis que les uns marchaient d'un pas pressé pour récupérer le retard qu'ils avaient accumulé, d'autres comme Léonora soufflaient enfin après une journée bien chargée. Il faisait beau, remarquablement beau pour un après-midi de mars, c'était agréable. La belle avait décidé de prendre la fin de sa journée. Elle avait déjà bien assez travaillé depuis l'aube, et puis c'était elle le patron, et elle avait besoin d'une pause. Samuel lui avait envoyé un hibou tôt dans la journée, lui disant qu'il avait découvert un coin assez sympa dans les profondeurs de Londres, c'était l'occasion de voir tout ça de plus prêt.

Arrivée à un croisement, et comme ce n'était pas très loin, elle en vint à se demander quel chemin prendre. Le Londres moldu qui devait être noir de monde à cette heure-ci et qui était plus long, ou l'Allée des Embrumes .. Ce dernier avait toujours eu mauvaise réputation, encore plus ces temps-ci, mais après tout, ce n'était plus le repère de mangemorts puisqu'ils étaient partout à présent. Et elle n'aurait rien à craindre, vu son sang et son rang, non ? Léonora hésita encore, et prit son courage à deux mains pour prendre le chemin le plus court mais aussi le plus sombre.

Il n'y avait personne, ce qui n'avait rien d'étonnant, au contraire de la luminosité incroyable qui ne rendait pas les lieux si effrayants que ça. Elle se surprit même à s'arrêter, ça regarder les façades et leurs détails qu'elle n'avait jamais remarqué avant. Des affiches de recherches, des signes mangemorts, des gargouilles sur les toits, et des détails d'architecture datant de bien plus longtemps que ces histoires de mangemorts qui régnaient en ce moment. Elle soupira. Barjow & Beurk était devant elle, inchangé depuis des années, à côtés d'autres échoppes aux commerces douteux.
Peut-être s'était-elle perdu sans ses pensées, ou peut-être était-elle tout simplement trop distraite ces derniers temps. Les bruits de pas qui s'approchaient en sa direction lui étaient passé inaperçus, si bien que lorsqu'elle reprit chemin, Léonora ne pu étouffer un cri -de peur, de surprise- en voyant le grand inconnu devant elle qu'elle ne reconnu pas tout de suite.

La main sur le coeur, la respiration haletante, il lui fallut quelques secondes pour retrouver ses repaires, et le reconnaître. Lyov. Son cousin. Ce membre de sa famille qui lui était si cher, et qu'elle n'avait pourtant pas vu depuis des mois. Ly .. Lyov ? Qu'est-ce que tu fais ici ? Je .. désolée tu m'as fais peur, je ne m'attendais pas à voir quelqu'un. Et surtout pas lui, qu'elle évitait un peu, soyons honnête. C'était juste qu'elle n'aimait pas sa relation avec Alexie. Elle lui avait dit d'ailleurs, ce qui n'avait pas suscité en lui la plus chaleureuses des réactions. Depuis ce jour Léonora .. faisait en sorte de ne pas le voir, pour ne pas envenimer les choses, car elle tenait beaucoup trop à lui pour laisser leur relation s'aggraver si jamais ils se revoyaient. Car le sujet retomberait sur le tapis, et elle ne démordrait pas de ses opinions, tout comme lui. Ça fait longtemps. Comment vas-tu ?


Gotta be down because I want it all. It started out with a kiss, how did it end up like this. It was only a kiss, it was only a kiss ..

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://sorbet-citron.forumactif.org
Lullaby To Sweet Nightmares
avatar

Lyov E. Nicholson
Lullaby To Sweet Nightmares

ϟ ANNÉE D'ÉTUDE/METIER : Chef des Unités Spéciales: Aurors.
ϟ SANG : Pur.
ϟ OU ES-TU ? : Dans son bureau en train de travailler.
ϟ HUMEUR : Toujours égale, presque monotone.

ϟ MESSAGES : 76
ϟ RÉPUTATION : 0



MessageSujet: Re: Somebody that I used to know ▬ Lyov & Léonora Jeu 6 Mar - 2:32

Ce n'est pas un jour comme les autres pour ceux qui exercent le même métier que moi ; c'est un de ces jours où vous êtes enfin libéré de ces obligations qui vous enferment entre quatre murs sombres et vous forcent à remplir, sans cesse, des papiers, des dossiers, et encore plus de documents dont on ne comprend pas toujours l'utilité. C'est un de ces jours où l'on vous ouvre grand la porte, et sans que l'on ai vraiment besoin de vous y poussez, vous vous élancez dans la lumière, prêt à détruire ce carcan d'inactions dans lequel la société vous a enfermé. C'est pour ça que l'on attend avec impatience, c'est pour cet instant que l'on trépigne derrière cette grande porte, qu'on attend de prendre une grande inspiration de cet air nauséabond qui refoule dans les rues de la ville. Cette odeur qui vous prend à la gorge et qui vous fait monter les larmes aux yeux, ce parfum de vices et de déchéances qui refoule des égouts au même compte que cette vapeur infâme qui s'échappe des aérations. Il n'y a rien d'accueillant dans ces rues que nous occupons, rien de particulièrement attrayant non plus, et pourtant nous aimons nous y trouver parce que nous sommes ce qui ressemble le plus à des prédateurs. Patients nous nous fondons dans l'ombre. Patients nous guettons l'objet de nos traques, et dans cette traque je mène la danse ainsi posé tout contre ce mur auquel je m'adosse. J'attends. Et j'attends encore jusqu'à ce qu'enfin l'objet de nos désirs apparaisse. C'est un homme. Un grand homme dont nous avons regardé durant de longues heures les photographies, le surveillant de loin, intégrant son cercle d'amis pour mieux pouvoir le piéger en ce grand jour. Il avait été prouvé par nos investigations qu'il était un de ces résistants que nous traquions ; une de ces personnes qui venaient remettre en cause tous les fondements du régime des Mangemorts ; une de ces personnes que nous nous devions de chasser.

Je n'avais fondamentalement rien contre lui, rien contre sa famille, et je me fichais éperdument de la pureté de son sang ; tout ce qui comptait au final c'était qu'il disparaisse. J'avais besoin de ça à cet instant pour effacer quelques petites choses qui hantaient mon esprit, quelques petites choses que les cris et la violence sauraient effacer le temps d'un instant. Ce n'était pas grand chose, mais cela me semblait indispensable en cet instant où je me perdais moi-même ; perdant même ce calme qui me caractérisait alors que mon esprit s'en allait voir du coté de ces choses que je n'aurais pas même dû entrevoir. C'était idiot. Complètement idiot. Mais cela me perdrait si je ne trouvait pas, rapidement, un moyen d'effacer tout ça de mon esprit. De cet esprit qui se trouvait être tourmenté par une simple vision qui n'aurait pas dû avoir la moindre importance à mes yeux, et ainsi désarmé, je me laissais entraîner par le fil de mes pensées, ne voyant même pas que cette victime hypothétique venait de me passer sous le nez, alors que mes collègues qui le suivaient avec une discrétion certaine, me lançaient un regard on ne peut plus inquisiteur. Cela devait leur sembler si étrange que je ne sois pas ce monstre, habituel, de certitudes. Ce monstre inébranlable qui n'avait jamais l'air de vivre pour autre chose que ce travail. Et comment cela aurait-il pu leur sembler autrement qu'étrange, alors que cela me déconcertait moi-même ?

D'un soupir allié à une petite impulsion je me décollais du mur pour mieux continuer mon chemin. Suivant en arrière les pas de ces autres qui nous menaient dans l'allée des embrumes, cette allée qui ne cachait plus rien parce que tous les maléfices liés à notre cause n'avaient plus lieu d'être caché, mais qui pour certains, regorgeaient encore de nombreux secrets qui pouvaient leur être profitable. Certainement était-ce le cas pour cet homme, et sans trop de doutes, je savais qu'il viendrait à lâcher toutes les informations qu'il détenait après quelques heures de ces tortures dont nous seuls avions le secret. Pourtant, un mouvement sur le coté me fit changer de chemin, il y avait quelqu'un d'autre, une toute autre personne que nous n'avions pas prévu, une personne qui n'aurait pas du se trouver ici. Je m’éclipsais alors ; ils savaient agir sans moi, ils l'avaient déjà fait à de trop nombreuses reprises pour se tromper sur la marche à suivre ; et j'empruntais une de ces ruelles sombres où gambadaient gaiement, entre les poubelles, quelques rats devenus énormes à cause de toutes les immondices dont ils se nourrissaient.

Tout d'abord prudent j'avançais en m'efforçant de faire le moins de bruits possibles, observant dans cette obscurité qui me recouvrait cette créatures aux courbes féminines qui se dévoilait sous mes yeux. Quelle ne fut pas ma surprise en reconnaissant dans ses traits ceux de ma cousine Léonora ; cette cousine à qui je n'avais pas parlé depuis bien longtemps à cause de ces mêmes raisons qui me tourmentaient encore à l'heure d'aujourd'hui. Sortant de ma cachette, je fus témoin de cette frayeur suivie de cette surprise qui l'a pris sur le coup.  « Tu ne devrais pas être là. », je ne devrais pas être froid avec elle. Elle qui me connaît peut être mieux que la plupart des gens que j'ai côtoyé tout au long de ma vie, mais elle a eu cette audace de juger mon comportement et ma façon d'agir vis à vis de mes relations. Je ne lui en demandais pas autant, je ne lui avais d'ailleurs jamais rien demandé à ce sujet, elle s'en était juste donné le droit, et c'était cette façon qu'elle avait eu de s'accaparer de ce droit que je lui reprochais. Après tout, je n'avais jamais jugé son mariage, je n'avais jamais rien dis en ce qui concernait ses idéaux, alors pourquoi se donnait elle ce droit, elle ? Peu importait. « Ce n'est pas un lieu pour toi, et encore moins en ce moment. Rentres chez toi Leonora. »[/b]. Le ton ne laissait que peu de matière à la riposte, mais je savais que ce n'était pas son genre que d'obéir aveuglément à ce que je pouvais dire, pas non plus sa façon d'être que de faire ce qu'on attendait d'elle. Si cela pouvait être un point fort pour certain, à ce moment là, cela m'ennuyait beaucoup.
Revenir en haut Aller en bas
 

Somebody that I used to know ▬ Lyov & Léonora

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Amorgein, Talfryn, Lyov, Sylomen, Esfir, Daniel, Rwdhr et Astrid in da place !
» Onora Valern

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ϟ Sorbet Citron  :: Londres :: Allée des Embrumes-